انطباعات بالفرنسية عن رواية "إلى آخر الزمان"

عدد القراءات 594
2014-09-22

بقلم : رامة سعدة خياطة

 
Impression après la lecture de « Mansour et Hind » Jusqu’à la fin des temps Rim, je salue ton exploit, on tourne les pages de ce livre sans s’en rendre compte, le rythme est fluide et léger. Bourré d’émotions, il relève de l’absolue sincérité. Je comprends combien tes parents te manquent, mais conforte-toi à l’idée que tu as immortalisé leur histoire et que tu as orchestré ce livre comme une symphonie où se joue la partition de l’amour et celle de la vie avec ses vents et marées. Pour pouvoir écrire tout cela, il faut savoir remonter à la source, et il faut avoir gardé ce qu’il y a de plus pur en soi: son enfance. Pour ma part, en plus de l’honneur d’être citée dans ce récit et de l’émotion ressentie d’y retrouver mes proches, j’ai le bonheur de me remémorer de deux tableaux: le premier représente nos souvenirs communs tout au long de presque 50 années d’amitié indestructible, nos longues conversations sur le chemin de l’école et sur d’autres terrains…. le second est un puzzle relatif aux évènements de la vie des héros du livre, en l’occurrence tes parents. Certains détails que j’ignorais (pièces manquantes au puzzle) ont comblé les places vacantes pour compléter l’œuvre. Quand je pense à tante Hind, je pense à un café si bon et je vois cette lueur qui brille dans ses yeux reflétant son intelligence d’esprit et de cœur. Quant à l’oncle Mansour, je n’oublierai jamais sa bonté, Je le vois au volant de sa belle Buic, nous emmenant et nous ramenant de nos épreuves de Brevet et de Baccalauréat avec ses paroles tantôt encourageantes, tantôt réconfortantes. Si je pouvais, en fermant ce livre formuler un message d’espoir pour notre Syrie si chérie, je dirais: le secret de la vie, c’est l’Amour. Merci Rim Rama

اقرأ أيضاً

أنا... لا أدري!!!
" ظمئ الشرق.... فيا شام " ...... آه !!!
رسالة للسيد(ثاباتيرو) رئيس وزراء إسبانيا
رد السيد( ثاباتيرو)على رسالتي
سلطان باشا الأطرش .... عذراً
إذا أردت أن تطاع فسل ما يستطاع
دروس مسفوحة!
من قرطاجة إلى بغداد
متحف للأمم المتحدة
"أتلانتيد"… القارة المفقودة !

ط¸ظ¹ط¸â€¦ط¸ئ’ط¸â€ ط¸ئ’ ط·آ§ط¸â€‍ط·آ¥ط¸â€ ط·ع¾ط¸â€ڑط·آ§ط¸â€‍ ط·آ¥ط¸â€‍ط¸â€° ط·آ§ط¸â€‍ط·آµط¸ظ¾ط·آ­ط·آ§ط·ع¾ :